Keoda, une langue pour l’intimité

Quelques idées sur ce projet…

Au départ, c’était juste des mots pour des positions pour faire l’amour, puis c’est devenu une langue pour donner des ordres lors de rapports sexuels (relation Ds).

Maintenant c’est surtout une langue pour penser l’intime. L’intime que l’on vit à deux ou plus, un peu nu.e.s, vulnérables.

Et aussi l’intime d’une relation ouverte avec la vie où l’on reçoit, où l’on est ému.e. Une relation que l’on peut traduire par tantra, tao ou éveil et que je nomme simplement aupa, aimer tout, la gratitude.

C’est donc un projet poétique pour nommer ce que nos langues ont oublié.

Au niveau plus personnel, cette langue me permet de méditer sur ma vie en nommant les mouvements de mon cœur. Je vis une période d’isolement social partiellement voulu et ne soupsonnais pas l’ampleur des émotions que ça engendre ni la profondeur de où ça me touche. Créer un espace de pensée doux et poétique m’aide à donner de la valeur à ce que je vis là où les mots usuels seraient creux ou surchargés d’histoires confuses.

Image for post
Image for post
L’intimité sexuelle et spirituelle est source d’émerveillement…

Written by

Entrepreneure, musicienne, codeuse, détails sur lilybucher.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store